Fin de vie: vers une adoption définitive accélérée au Parlement, le 27 janvier

Le Parlement adoptera finalement la proposition de loi accordant de nouveaux droits aux personnes en fin de vie le 27 janvier, le calendrier ayant été accéléré pour permettre un ultime vote le même jour de l'Assemblée et du Sénat, a-t-on appris jeudi de source parlementaire.
Députés et sénateurs se sont accordés mardi en commission mixte paritaire sur une version commune de la proposition de loi PS-LR. Le Sénat devait initialement examiner de nouveau le texte mi-février mais compte tenu de cet accord, la date a été avancée au 27 janvier.
L'Assemblée votera mercredi prochain en fin de journée, le Sénat dans la soirée sur ce texte qui prévoit notamment un "droit à la sédation profonde et continue" jusqu'au décès pour certaines personnes et doit rendre contraignantes les "directives anticipées".
Cette jonction permet de marquer "symboliquement" l'accord entre les deux chambres, a relevé auprès de l'AFP un député ardent défenseur du texte.
La proposition de loi portée par Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (Les Républicains), que certains voient comme une "étape" tandis que d'autres trouvent qu'elle va trop loin, a déjà fait l'objet de deux lectures dans chacune des chambres du Parlement depuis début 2015.
pour ajouter cette page à vos favoris
Nos marques